C'Végétal

La cuisine végane bio de Cécile

« In vegan tartiflette, we trust ! »

8 Commentaires


Le froid arrive, et avec lui me viennent des envies de plats réconfortants et parmi eux ces derniers jours, allez savoir pourquoi, de tartiflette. Je n’ai encore jamais testé de version végane, d’une part parce que les recettes de sauce fromagère que j’ai préparées jusqu’aujourd’hui ne m’ont pas vraiment enchantée, ensuite parce que je n’aime pas le tofu fumé généralement utilisé par les végéta*iens pour imiter les lardons.

J’ai fait des essais de lardons à base d’aubergine, de tofu nature mariné et de tempeh mais ils m’ont déçue. Or, ayant utilisé récemment les protéines de soja texturé -ce qui m’arrive assez peu- pour ma recette de Blanquette, cela m’a donné l’idée d’une énième tentative.

Mon verdict ! WOW !!! (oui je sais, ça n’est pas très modeste 😏). Les lardons de PST sont fantastiques et honnêtement, je pense qu’un omnivore pourrait se laisser duper s’il ne les voit pas de trop près car la saveur et la texture en bouche sont vraiment très proches des originaux (sans compter que la plupart des gens achètent des lardons en barquette qui sont une vraie cochonnerie, dans les deux sens du terme !). Ca m’ouvre une quantité de perspectives, entre la frisée aux lardons, les spaghettis carbonara, la flammekueche, la quiche lorraine, le chou au lard, ouh la la ça me met dans tous mes états !!!

Côté « fromage », pas de risque de berner un amateur de reblochon il ne faut pas exagérer tout de même, mais cette sauce est bien épaisse et gourmande, elle tient très bien la cuisson, gratine sympathiquement et a un bon petit goût fromager relevé par le vin blanc qui fait tout à fait le job.

Bref, ma tartiflette a parfaitement soulagé mon envie de recette montagnarde, tout ça avec une facture calorique raisonnable (contrairement à l’originale…). L’intérêt nutritionnel de ce plat est certes modéré mais je me rattraperai avec le dîner, c’est aussi simple que ça de manger végane et sain !

Pour 2 personnes
Préparation et cuisson : 1 h 10 heure

6 gros médaillons de protéine de soja texturé (PST)
1 càc bombée et 1 càc rase de moutarde
2 càc de fumée liquide (vous pouvez également utiliser du thé Lapsang Souchong bien infusé)
1 càc de sauce tamari
4 pommes de terre moyennes
20 cl de crème de soja
10 cl de vin blanc (végane, bio et bon de préférence)
10 g de levure maltée
20 g de tapioca
1 càc rase de poudre d’oignon
2 pincées de thym en poudre
2 gousses d’ail
2 gros oignons jaunes
1 càs 1/2 d’huile d’olive
Sel et poivre

1 heure avant, faites gonfler et mariner les médaillons de PST dans 25 cl d’eau chaude du robinet dans laquelle vous aurez mélangé 1 càc bombée de moutarde, la fumée liquide et la sauce tamari. Egouttez-les bien en les pressant et coupez-les en forme de gros lardons réguliers

Epluchez, rincez et essuyez les pommes de terre et faites-les cuire entières dans de l’eau bouillante salée jusqu’à ce qu’elles soient tendres sans s’écraser, environ 20-25 mn. Rincez-les à l’eau froide pour les faire refroidir puis coupez-les en tranches d’1/2 cm, séparez les tranches en deux parts et placez-en une première couche au fond d’un plat à gratin ou de ramequins hauts (mon choix)

Epluchez les oignons et coupez-les en deux puis en tranches d’1/2 cm. Epluchez et pilez les gousses d’ail

Faites chauffer l’huile dans une poêle. Faites-y sauter les oignons à feu doux sans les faire dorer, environ 10 mn. Réservez les oignons hors de la poêle sans éteindre le feu, ajoutez 1/2 càs d’huile d’olive puis faites sauter les lardons de PST à feu moyen cette fois, environ 5 mn afin qu’ils soient bien dorés de tous les côtés, à la limite d’être très légèrement brûlés

Dans le blender, mettez la levure malté, le tapioca, le thym et la poudre d’oignon avec un peu de sel et poivre et réduisez en fine poudre. Ajoutez la crème de soja, le vin, l’ail et 1 càc rase de moutarde et mixez encore un instant pour bien mélanger. Versez le mélange dans une casserole et faites chauffer à feu moyen en remuant régulièrement 5 mn environ jusqu’à ce que le mélange soit bien épais et filant

Répartissez la moitié des oignons et des lardons sur la couche de pommes de terre, puis la moitié de la sauce. Recommencez la même opération pour la seconde couche

Portez à four préchauffé à 200° C pour 15 mn (mon temps de cuisson convient pour des ramequins, adaptez-le si besoin pour un plat à gratin) et dégustez immédiatement, avec une salade verte par exemple

8 réflexions sur “« In vegan tartiflette, we trust ! »

  1. Bonjour et merci pour ce partage. Juste une question : où te proccures-tu tous ces ingrédients ?
    Merci

    J'aime

    • Bonjour Stéphanie, la plupart des ingrédients font partie de ceux de base que j’ai toujours chez moi et trouve dans n’importe quel supermarché bio (il faut souvent en faire plusieurs pour faire le plein, chacun ayant ses références !). Pour la fumée liquide c’est internet (https://www.boutique-vegan.com par ex que je préfère à Un Monde Megan) et pour le vin, j’en trouve parfois et stocke (+ congèle en bacs à glaçons pour le vin à cuisiner) sur sur les marchés bios mais il y a des sites internet maintenant (je n’ai pas testé encore mais voici un lien http://www.mangez-vegetarien.com/alcool.html). A bientôt ! Cécile

      J'aime

      • Je te remercie pour tous ces détails ! Je suis en « transition » vegane donc je ne connais pas encore tous ces produits. Je vais essayer de trouver tout ça pour être prête sur cette recette pour cet hiver 😊👍

        J'aime

      • C’est super ! Ca prend un peu de temps (et d’argent) de s’équiper surtout que tout le monde n’a pas les mêmes goûts, je te conseille de faire une liste et d’acheter les produits petit à petit pour prendre le temps de découvrir leur saveur et leurs utilisations, et ne pas te sentir submergée par trop de nouveauté. Je crois que ça m’a pris une bonne année pour avoir tout sous la main et pour savoir quoi en faire (et je découvre toujours… !). N’hésite pas à me poser des questions sur ta liste (ou autre) via le formulaire de contact sur mon blog, je serais ravie de t’aider dans ta transition culinaire, je crois que mon blog dit assez que ça me passionne et me donne beaucoup de bonheur 😀. A bientôt. Cécile

        J'aime

  2. Pingback: Frisée végane façon lardons et oeufs pochés | C'Végétal

  3. J’ai testé et j’ai du omettre une étape ce n’était pas liquide plutôt compacte même. Je ne sais pas comment faire pour obtenir de l onctuosité, si vous avez une idée je suis preneuse

    J'aime

    • Ah bien mince alors ! En plus, comme je le fais souvent pour vérifier les préparations « sensibles » dans mes recettes, j’ai réutilisé cette base de sauce après pour en tester une autre, et ce sans les 10 cl de vin et elle était toujours très onctueuse. Dans le doute je viens même de peser 20 g de tapioca pour visualiser la quantité de peur de m’être trompée mais non c’est bien cela. La seule explication qui me vienne à l’esprit est que tu aies fait chauffer trop fort et/ou trop longtemps car le tapioca devient quasi aussi épais que de la semoule dans ce cas. Je suis navrée j’aurais bien aimé que ça marche ! Tu me dis ce que ça donne si tu réessayes ? Je vais le faire de mon côté peut-être ce week-end du coup ça me tracasse…

      J'aime

      • Oui je vais réessayer et je pense que c’est le tapioca peut-être que je me suis trompée dans la dose. Merci pour ta réponse

        J'aime

Laisser un commentaire // Leave a comment

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s