C'Végétal

La cuisine végane bio de Cécile

Frisée végane façon lardons et oeufs pochés

Poster un commentaire


Frisée végane façon lardons et oeufs pochés

Ma recette de lardons végétaux m’a tellement plu (“In vegan tartiflette, we trust !”) qu’elle m’a donné des ailes et me voilà repartie en exploration culinaire. J’ai trouvé hier une magnifique frisée qui, de l’étal bio où elle m’attendait sagement, m’a crié « frisée aux lardons » !!! OK d’accord, le lardon je le tiens, il faudra qu’il soit fin et croustillant, je vais m’en sortir. Mais les oeufs pochés je fais comment ?

Evidemment, ça a commencé à envahir mes pensées. Avec le sel Kala Namak dont la saveur réplique celle de l’oeuf, je sais préparer d’excellents « oeufs » brouillés (la recette ici), mais de là à créer un blanc ET un jaune d’oeuf et les assembler, c’est une autre histoire. Non, pas une histoire, plutôt une aventure et moi les aventures, ça me passionne. Aussitôt intriguée aussitôt au travail de recherche : dans les recettes d’oeufs entiers véganes que j’ai étudiées (qui sont assez rares me semble t’il), point de sel Kala Namak, de l’agar-agar pour fabriquer le blanc d’oeuf (qui m’écoeure un peu) et des courges et épices pour le jaune. Rien qui m’ait particulièrement alléchée…

Je suis donc retournée à ma base de simili-oeufs : tofu et sel Kala Namak. Pour le blanc, j’ai utilisé notamment le tofu ferme afin qu’il se raffermisse à la cuisson. Pour le jaune, j’ai utilisé le tofu soyeux additionné d’huile de colza, de colorant alimentaire jaune et j’ai augmenté la dose de sel pour que la saveur soit plus puissante.  J’ai ensuite poché mon « oeuf » une fois reconstitué. Je n’irais pas jusqu’à prétendre que c’est une imitation parfaite, la texture du blanc est plus granuleuse que l’original, et la saveur plus discrète (l’inconvénient du sel Kala Namak est que c’est… du sel ! Augmenter la saveur d’oeuf implique de saler davantage et pour avoir déjà tenté l’expérience, elle n’est pas plaisante !). Toutefois, l’effet visuel et le goût sont sympathiques et l’addition du tofu dans la salade augmente sa valeur nutritionnelle.

En tout cas, je me suis bien amusée à préparer tout cela et j’ai pris beaucoup de plaisir à déguster ma frisée, on n’en demande pas plus nous autres les « mangeurs de salade » n’est-ce-pas ? 😀

Frisée végane façon lardons et oeufs pochés

Pour 3 personnes
Préparation et cuisson : 45 mn (+ 1 heure de pose au réfrigérateur)
125 g de tofu ferme
120 g de tofu soyeux
5 càs de lait de riz
2 càs rase d’huile de coco désodorisée
Sel Kala Namak
3 càs d’huile de colza
Colorant alimentaire bio jaune (vous pouvez également utiliser du curcuma mais cela marquera le goût qui risque de l’emporter sur celui du sel)
3 gros médaillons de protéine de soja texturé (PST)
1 càc bombée de moutarde
1,5 càc de fumée liquide (vous pouvez également utiliser du thé Lapsang Souchong bien infusé)
1/2 càc de sauce tamari
Frisée
Vinaigrette maison de votre choix

Préparez le blanc d’oeuf : dans le blender, mixez le tofu ferme (bien égoutté dans un torchon), le lait de riz, l’huile de coco et 1/4 de càc rase de sel Kala Namak (n’ayant pas de balance assez précise, j’ai pris une photo)

Frisée végane façon lardons et oeufs pochés

Versez le mélange dans un moule en silicone figurant la forme d’un blanc d’oeuf poché (j’ai choisi des demi-cercles) en le répartissant pour former trois oeufs. Placez au centre une petite cagette en papier en l’enfonçant pour que le haut de la cagette se trouve juste en haut de l’oeuf. J’ai placé un gros grain de raisin dans la cagette pour la maintenir en place mais honnêtement, je pense que c’est inutile. Portez à four préchauffé à 200° C pour 10 mn. Laissez complètement refroidir et réservez au réfrigérateur pendant une heure

dsc03713

Préparez le jaune d’oeuf : dans le blender, mixez le tofu soyeux égoutté, 2 càs d’huile de colza, 2/3 d’une càc de colorant alimentaire jaune et la même quantité en sel Kala Namak.

Frisée végane façon lardons et oeufs pochés

Versez dans un récipient fermé ou filmé et réservez au réfrigérateur

Frisée végane façon lardons et oeufs pochés

Préparez les lardons : remplissez un bol pour moitié d’eau chaude du robinet, ajoutez la moutarde, la fumée liquide et la sauce tamari, mélangez bien et plongez les médaillons de PST dedans. Filmez et réservez au réfrigérateur

Une fois l’heure de pose des blancs d’oeufs écoulée, sortez tous les récipients et suivez les dernières étapes :

  • remplissez une poêle au tiers d’eau et portez à ébullition
  • démoulez avec grande précaution (j’ai utilisé une cuillère à soupe) les blancs d’oeufs qui sont fragiles, ôtez la cagette (et le raisin !) et posez-les dans l’eau bouillante
  • versez au centre le jaune d’oeuf et laissez pocher 5 mn à petits bouillons
  • égouttez les médaillons de PST en les pressant dans un torchon (ou en les serrant dans votre poing) et coupez-les en lardons assez fins (env. 1/2 cm)
  • dans une petite poêle, faites chauffer 1 càs d’huile de colza et faites revenir les lardons jusqu’à ce qu’ils soient bien dorées et légèrement croustillants (mais pas trop pour ne pas qu’ils soient secs)
  • préparez la frisée avec la vinaigrette de votre choix dans trois assiettes creuses
  • posez dessus chaque oeuf coupé en quatre ainsi que les lardons…

… et dégustez immédiatement tant que c’est chaud !

Laisser un commentaire // Leave a comment

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s