C'Végétal

La cuisine végane bio de Cécile

De retour de New York…

Poster un commentaire


DSC01118

Ca y est, les vacances sont finies. Dix jours à New York laisse le temps de traîner dans les quartiers et de s’imprégner des ambiances et m’a donné une furieuse envie de m’y installer. Côté culinaire, qu’y ai-je découvert ?

Une déception tout d’abord : les prix et le choix des produits dans les supérettes bios qui sont vraiment la seule offre accessible partout. Il existe des supermarchés sains et bios (Whole Foods Markets notamment) mais sont peu nombreux, hors de prix, et trimballer des sacs de courses dans tout Manhattan ne m’emballait pas ! J’avais l’ambition de préparer de savoureux petits plats végétaux à mes compagnes de voyage mais cela m’eut pris un temps fou, un budget déraisonnable, et n’était pas notre priorité. Au final, j’ai rempli frigo et placards de pain aux graines, avocat, concombre, champignons et tomates, d’houmous, de graines de courges, pâtes et quinoa et nous avons bricolé d’agréables sandwiches et salades pour nos pique-niques.

Autre surprise, c’est une légende de penser que TOUS les restaurants de Manhattan proposent une option vegan. Les menus incluent en effet généralement UNE recette végétarienne mais il m’a été difficile de trouver des plats végétaliens autres que de très simples salades, à moins de se tourner vers la cuisine asiatique ou indienne qui elle, pullule de plats aux légumes. La chaîne de restaurants rapides Prêt A Manger, que je connaissais déjà bien à Londres, offre cependant un agréable choix de plats vegans et végétariens (salades, soupes, wraps) de bonne qualité.

DSC01229

Une évidence ensuite, l’offre en cuisine est très largement axée sur les pâtes, les pizzas et les burgers, sans oublier les langoustes ainsi que les huîtres et clams qui égayent les Happy Hours. La vente ambulante est effrayante en termes de calories et de graisses (hot dogs, sandwiches aux frites 88|, glaces, cupcakes horriblement colorés, bretzels géants, etc.) ce qui a eut le mérite de ne représenter aucune tentation de grignotage pour moi et de m’éviter une redoutée prise de poids.

Ceci étant, l’on trouve facilement à Manhattan des food trucks spécialisés en smoothies qui sont délicieux, naturels et sans sucre ni édulcorant (j’ai surveillé la préparation ;)). Un dimanche ensoleillé, un smoothie banane-fraise-ananas et la beauté de Central Park et l’extase est vite au rendez-vous !

Mes copines n’étant pas très enclines à écumer les restaurants vegans ce que je ferai lors d’une prochaine visite, j’ai composé avec l’offre des restaurants omnivores. La cuisine est généralement savoureuse, pas de complainte de ce côté-là, mais il faut aimer les asperges (ça tombe bien j’aime ça) car c’était généralement le principal ingrédient des plats à ma disposition. Parmi les découvertes originales, une sublime composition d’asperges vertes crémeuses aux morilles que je reproduirai prochainement.

J’ai connu une série falafels également. J’imagine que les omnivores pensent que les végétaliens meurent de faim (quand on grignote de la salade pour seul repas c’est normal non 😉 ?) et ils ont la délicatesse de mettre ces boulettes de pois chiches un peu partout. C’est gentil, mais c’est bourratif et modérément plaisant lorsqu’il fait chaud !

Pour l’apéritif, j’ai découvert l’edamame frais sauté qui est très sympathique. Je ne suis pas fan du tout de cette fève que je trouve fade mais cette version fraîche (je ne l’avais testée qu’en conserves) et parfumée est un succès. J’ai trouvé la recette ici notamment : http://www.pickledplum.com/healthy-snack-edamame-recipe/.

Comme je le prévoyais, le chou kale est LA salade verte du New Yorkais et je l’ai apprécié en jeunes pousses que je n’avais jamais vues à Paris.

DSC01040

J’ai bien sûr goûté le fameux Mac & Cheese qui est le steak-frites de l’américain, dans une version végétarienne. Que dire : c’est un gratin de macaronis au fromage, comme son nom l’indique, c’est très riche et ça n’a pas beaucoup de goût. Je m’amuserai peut-être à l’occasion à tester une version vegan mais il y a peu de chances que ça devienne mon plat préféré.

Conclusion, ça n’était pas un voyage gastronomique mais qu’on ne s’y trompe pas, je n’y allais pas pour cela et mes vacances furent merveilleuses sur tous les autres plans :D.

Laisser un commentaire // Leave a comment

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s