C'Végétal

La cuisine végane bio de Cécile

Choux à la crème de chou-fleur

Poster un commentaire


Choux à la crème de chou-fleur

J’ai pensé à la conception de cette recette toute la semaine. Avec angoisse… La pâte à choux et moi, c’’est une vieille histoire. Enfin pas vraiment une histoire, plutôt un rendez-vous raté. Adolescente, je m’’étais mise en tête, un jour où notre chère Maman avait déserté le nid familial, de concocter pour les oisillons esseulés une pièce montée. Rien que ça !

Le fait que je n’’avais jamais fait de pâte de choux ni de crème pâtissière ne semble pas m’avoir freiné, je reconnais là mon style déjà créatif et déterminé ! Forcément, ça c’’est mal terminé : mes choux n’ont pas levé, j’’ai dû évider à la petite cuillère des petits calots pour les fourrer d’’une minuscule noisette de crème et présenter penaude mes deux étages de pièce pas montée qui tenaient à peine dans une assiette creuse et qui -si ma mémoire est bonne- n’’étaient pas bien bons. On en ricane encore durant les déjeuners familiaux (tu crois qu’’ils auraient été compatissants les deux grands costauds ?).

J’’ai juré que je ne toucherais plus jamais jamais jamais à une pâte à choux et puis j’’ai changé d’’avis (ça m’’arrive souvent…). Pourquoi ? J’’ai vu une photo de choux sur Internet, ça m’a conduit à rechercher des recettes de pâte végétalienne sans grand succès, du coup ça m’a intrigué et de fil en aiguille j’’ai eu comme une apparition irrésistible de crème de chou fleur (?) et je n’’ai eu de cesse que de mettre tout cela bout à bout. JE SAIS ce que vous pensez : , mettre noir sur blanc le cheminement de mes pensées et les obsessions qui en résultent me conduit à la même conclusion…

De toute façon, j’’avais une revanche à prendre et une confiance incongrue dans l’’espoir que là où la cuisine traditionnelle m’’avait fait honteusement trébucher, la cuisine végétale allait m’’offrir la chance de me redresser (quand on sait le nombre de recettes «végétalisées» que je rate lamentablement, je me demande où j’’ai été chercher ce bel esprit positif…).

La préparation de la pâte s’est très bien passée.

La formation des choux moins. Plutôt que d’’utiliser une bonne vieille poche à douilles (pas marrante à laver) je me suis munie de ma seringue toute récente et pimpante (pas marrante à laver non plus mais rigolotte à utiliser). Va glisser de la pâte chaude, élastique et collante dans une petite seringue, puis avec des mains tartinées de ladite pâte, visser le capot, puis glisser trois doigts dans les trous pour presser ! Ca m’’a glissé des mains trois fois, j’’en ai mis partout mais je suis arrivée au but.

Pendant la cuisson j’’étais indiscutablement nerveuse et j’’ai dû passer au moins 20 des 30 minutes devant la porte du four. «Ca ne lève pas, ça ne lève toujours pas, ah je crois que ça a levé un peu, ah oui ça lève, ouh là ça lève toujours mais en pointe, oh ça prends de la gîte !». Je n’’ai pas de télé car ça m’ennuie mais apparemment, mon four lui me passionne…

Alors oui, ils sont un peu moches mes choux, oui, j’’aurais mieux fait d’’utiliser une poche à douilles et les former avec plus de soin et non, pas question de recommencer pour faire une jolie photo c’’est beaucoup trop stressant ! De plus, mes papilles elles n’ont rien trouvé à redire car ils se sont avérés savoureux, moelleux et légers, ce qui est l’’essentiel nous sommes d’’accord ?

Pour préparer la crème de chou-fleur, j’’étais en terrain nettement plus familier et n’’ai pas rencontré de difficultés, j’’ai relevé la cuisson d’’ail et préparé une béchamel qui a juste la consistance d’’une crème pâtissière et ai utilisé la farine de lupin que j’’adore et qui rehausse la suave douceur du chou.

J’’ai un peu perdu le fil du temps que tout cela m’’a pris pour être honnête (j’’ai noté 1 h dans la recette au pif vous êtes prévenus), sans compter le nettoyage complet de la cuisine mais cela en valait la peine car ma recette est très réussie et je me suis régalée.

Je me prends à rêver de gougères, d’’éclairs, de Paris-Brest ou qui sait peut-être un jour, de pièce montée ? 

Pour 10 choux (comptez deux ou trois par personne)
Préparation : 1 h
Cuisson : 45 mn

Pour la pâte à choux :
250 ml de lait de soja
4 càs d’’huile de colza
120 g de farine blanche T55
4 càs de No Egg
1/2 càc de bicarbonate de soude
1 càs de jus de citron
Graines de pavot bleu

Pour la crème de chou-fleur :
1/2 chou fleur
2 gousses d’’ail
30 g de farine de lupin
30 g d’’huile de colza
15 cl de crème de soja
Sel et poivre

Préparez les choux :
Mélangez le No Egg avec 16 càs d’eau, ajoutez le bicarbonate et le citron, mélangez et réservez
Mettez votre four à préchauffer à 180° C
Dans une casserole, faites chauffer le lait de soja et l’’huile (sans faire bouillir)
Ajouter d’un coup toute la farine et deux pincées de sel
Mélangez vigoureusement à la spatule sur feu doux pendant 5 mn pour dessécher la pâte
Hors du feu, incorporez le mélange No Egg en quatre fois, en mélangeant bien avec une cuillère à soupe entre chaque «oeuf»
Placez immédiatement dans une poche à douille et disposez les choux sur la plaque à pâtisserie garnie d’un papier sulfurisé
Saupoudrez de graines de pavot bleu
Portez au four pour 30 mn puis posez-les sur la grille et faites encore cuire 10 mn pour les sécher

Pendant ce temps, préparez la crème de chou fleur :
Lavez le chou fleur, coupez-le grossièrement et faites le cuire dans une casserole d’’eau salée avec les gousses d’’ail coupées, pendant 20 mn
Dans une petite casserole, mélangez la farine de lupin et l’’huile et chauffez en remuant jusqu’à obtention d’’un roux
Ajoutez progressivement la crème en continuant de remuer jusqu’à épaississement (quelques minutes)
Salez et poivrez à votre goût. Réservez

Une fois cuit, égouttez le chou fleur et les gousses d’’ail et réduisez en purée au mixer plongeant. Ajoutez à la crème et remettez sur le feu 2 mn en mélangeant bien

Fourrez les choux de crème avec une seringue à douilles. Remettez-les au four chaud (220° C) pour 5 mn et servez immédiatement

Laisser un commentaire // Leave a comment

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s